PleinSens n°30

 

 

attention3 

 

 

PleinSens n°30: Poètes, à vos plumes!!!!   

 

 

 “Les animaux

 

Nous attendons,

avec une vive impatience, vos poésies,

 vos dessins, vos peintures.

 

La date limite

pour nous les remettre est le

 

30 avril

 

 PleinSens 14.2 

Sur le feu de la Ruche

 

Affiche ..

 

   

Mercredi 18 avril

 

Mercredi 30 avril

  

  à 21h30

 

 

Vénus Prin's au connétable

  

 

 
Au théâtre
Le Connétable
55 rue  des archives
75003 Paris
métro: Rambuteau

Contacter la Ruche

Sur le fil de la Ruche

   

Mercredi 09 avril: 19h

Scène ouverte poètique

"Surprises et inattendus"

Au Bab'ilo

9, rue du Baigneur

Paris, 18

 

 

Mercredi 09 avril: 21h

Carte Blanche à

Yves Picart 

Au Bab'ilo

9, rue du Baigneur

Paris, 18

 

Jeudi 15 mai: 20h

L'atelier d'écriture

"La création"

Maison Des Associations

15 passage Ramey

Paris, 18

Métro: Marcadet Poissonniers

 

Mercredi 21 mai: 19h

Scène ouverte poètique

"La création"

Au Café Bab'ilo

9, rue du Baigneur

Paris, 18     

 

Jeudi 12 juin: 20h

L'atelier d'écriture

"L'attente"

Maison Des Associations

15 passage Ramey

Paris, 18

Métro: Marcadet Poissonniers

 

Mercredi 18 juin: 19h

Scène ouverte poètique

"L'attente"

Au Café Bab'ilo

9, rue du Baigneur

Paris, 18

 

Mercredi 18 juin: 21h

Carte blanche à

Zaïa

Au Café Bab'ilo

9, rue du Baigneur

Paris, 18

La Ruche En Thèmes

La Ruche aux bureaux

Pour connaitre les membres du bureau

de notre association

et leurs coordonnés:

 

Le Conseil

La Ruche en vitrine

   Pleinsens n°29

 

PleinSens n°28

 "l'absence"

est publié!

  

  8 euro, la revue

10 euro, si frais de port

 

Couv Serge Carbonnel-RectoBlog

 

Mille et un silences pour traverser le temps  

 

16 euro

   

Couv Essaimer-RectoBlog

  

Essaimer

 

 

14 euro 

 

Pierre de La Galite

 

 

Pierre de la Galite: La vague et le rocher

   

CD: 21 chansons,

 15 Euro 

 

 

 

 

 

Pour acheter:

laruchedesarts@hotmail.fr 

 

 

1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 06:49

 

 

  ecriture-2.jpg

 

 

Samedi 04 février 2012


 

Rencontre-écriture

 

6ème rencontre

 

"Langage et écriture"

 

 

à la


Bibliothèque de la Porte Montmartre

 

30, avenue de la Porte Montmartre

Paris, 18

Métro : Porte de Clignancourt

tél.: 01 42 55 60 20

 

 

Si le langage parlé remonte à la nuit des temps, l’écriture, elle, n’a « que » 5000 ans. Née du besoin des hommes de se relier entre eux et de transmettre, elle a évolué à travers les âges sous des formes graphiques de toutes sortes, hiéroglyphes, lettres, idéogrammes… jusqu’à devenir, aujourd’hui, une écriture informatique qui, associée au flux multimédia, tend à devenir un langage universel…

   

Bzzz-bzzz-bzzz … Gare à la prise de tête ! chuchotent les abeilles de la Ruche…  L’histoire et la philosophie, d’accord, mais y a pas que ça dans la vie ! Du coup, elles ont bien l’intention, ce prochain samedi, de vous proposer des espaces de réflexion mais aussi de paroles et d’écritures où rimes, proses et chansons seront joyeusement à l’honneur.

 

Et, qui sait ? Le rire, cet élémentaire et précieux moyen de communication, sera lui aussi de la fête, comme il le fut durant la précédente rencontre-écriture.

 

 

ecriture.jpg

 

La toute dernière séance était consacrée
au rire et, pour 
ce qui est de rire, 
nous avons bien ri.


Bien-sûr toute la gamme (glousser, pouffer, rire sous cape, ricaner,
éclater, mourir, pisser...de rire) fut suggérée à l’assistance qui se prêta
volontiers à cette escalade de sensations... Quoique, disons-le,
elle refusa tout net de tester les deux derniers états précités.

Nous nous sommes alors orientés vers d’autres expériences et le rire
machiavélique fut, à son tour et par chacun, assez bien interprété ;
l’échange de blagues entre participants a, lui, gazé au poil ; turbiné
à donfe si vous préférez.

 

cochon Pierre 

Venant de chanter « Besoin de pognon »,
Pierre de la Galite nous prouva aussi qu’il savait, au crayon,
manier les traits d’humour. 

 

Pendant l’atelier d’écriture les allitérations, faites à partir
des syllabes « coq » et « dou », a produit des textes
loufoques et l’apport par Fabienne du mot coquecigrue
a libéré un tas de plaisanteries

 

Les mots surlignés sont les mots imposés pour tous... 

 

Sabine

Monsieur Coq, un drôle de coco, souffrait de la coqueluche. Il se rendit à la clinique du Coquelicot, où le Docteur Coccinelle lui colla un coton sur la crête, tel une cocarde, et le coucha dans un cocon. Quelle coccigrue !
La Doudou du coq déboula avec une doudoune à la doublure douce et douillette pour le réchauffer ; puis, dans le doute, elle bidouilla une douche pour le rafraîchir. La douleur du coq s'écoula dans les douves et il ressortit guérit dans la douceur d'Août.

 

Sylvie F.

 

Un coquin coquet s’était acoquiné avec une coccinelle.
Une coccinelle ? Oui, la coqueluche du carnaval, cette coquette !

Mais qu’est-ce que c’est que cette coquecigrue d’histoire ?
( absurdité )

C’est une douce histoire qui les mena sous la douche le douze
du mois d’août. Douceur d’un bonheur douillet au bord de la
douleur, avant le doute, avant le trouble.

 

Sylvie H.

 

Quand la coccinelle, secouée d’une quinte de coqueluche carabinée, tomba sur le coccyx de son mât de cocagne le coquet coquelicot, elle se décora d’un cocard incongru. En quête de consolation elle courut quérir à cor et à cri son copain le coq, un foutu coquin…  mais cocu quand même.

Mon coco, cria-t-il, accours ! cavale vers le cocon chaud de mon côté, là sous la cocarde de mon aile. Ce n’est pas une coquecigrue, crois-moi.

Douze minutes après, doucement, Doune la dodue, débarque dans la douve où le dindon prend sa douche. Elle lui donne double dîner. Dis-don’, dis-moi où sont coq et coco la coquette. Dindon dit sa douleur et son doute quant à la douceur du coq. Coco est douillette. Mieux vaut un bon dodo sans doudoune mais avec son doudou.

 

Tatiana

 

Le coco cocu par la coccinelle avec le coquelicot reste dans son cocon. Le coquelicot, une vraie coqueluche, ne s’attend pas à recevoir un cocard de coco.

Dans la douceur de la double douche, un soir d’août, elle ne pense pas à son doudou. Seule dans une douche sans sa doudoune en pleine douleur, elle doute des pensées douillettes de sa conquête.

 

 

 

 

Cochon sabine3 

L’évidente vitalité de ce gentil petit cochon témoigne de la bonne humeur
qui règne dans notre cercle. Il a été « croqué » – dessiné, s’entend – par Sabine. 
Voilà une nouvelle forme d’expression au cœur de ces « rencontres-écritures »
qui nous ravit…


  

 

bedisyal

Partager cet article

Published by laruchedesarts - dans Mnémosyne
commenter cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog